source: trunk/README.fr @ 3365

Last change on this file since 3365 was 3365, checked in by fkr, 17 years ago

Bug:
Submitted by: matt@
Reviewed by:
Approved by:
Obtained from:

sync with main README

  • Property svn:eol-style set to native
File size: 4.8 KB
Line 
1QU'EST-CE QUE DARWINPORTS
2
3        DarwinPorts est une infrastructure permettant de compiler,
4        d'installer et d'empacter un logiciel, similaire en termes de
5        fonctionnalités à l'architecture des ports FreeBSD afin de
6        maintenir une extensibilité future.
7
8        DarwinPorts fonctionne et permet d'être compilé sur MacOS X 10.2
9        (Darwin 6.0). Le système est portable, est écrit en TCL avec un set
10        limité d'extensions TCL en C.
11
12        Pour une documentation plus appronfondie sur l'architecture interne
13        de ce système de ports, reportez-vous au fichier base/docs/
14        INTERNALS.
15
16        Notez svp que l'architecture de DarwinPorts est composé de deux
17        parties. "L'infrastructure de DarwinPorts", qui réside dans le
18        sous-répertoire base/ est le seul composant obligatoire du système,
19        et le répertoire "dports" qui contient la description des logiciels
20        portés. Le dernier composant peut être optionnel et peut être
21        récupéré sur  le net ou une copie locale peut également être
22        utilisée.
23        Reportez-vous à la documentation sur /etc/ports/sources.conf
24        ci-dessous.
25
26INSTALLATION
27
28    Étapes de l'installation :
29        1. make
30                Lancez 'make' pour compiler tout ce qui est nécessaire.
31
32        2. sudo make install
33                Lancez 'sudo make install' pour installer DarwinPorts
34                sur votre système.
35
36        3. [optionnel] éditez /etc/ports/ports.conf
37                le fichier de configuration "/etc/ports/ports.conf"
38                définit la majeure partie des options de configuration de
39                l'infrastructure de DarwinPorts si vous desirez changer les
40                chemins et emplacements ou sonts stockés les données,
41                changez les options suivantes :
42
43                portdbpath - Spécifie la base où stocker les données
44                spécifiques au système de ports.
45
46                prefix - Indique la base dans laquelle installer les ports
47
48        4. éditez /etc/ports/sources.conf
49                Le fichier /etc/ports/sources.conf liste l'emplacement des
50                hiérarchies des ports locales et distantes. Assurez-vous
51                bien d'ajouter une entrée pour votre hiérarchie locale des
52                ports (normalement le répertoire darwinports/dports).
53
54    Tout le code TCL nécessaire sera compilé et installé comme indiqué ci-
55    dessous:
56        [Mac OS X] /System/Library/Tcl/darwinports1.0
57        [FreeBSD] /usr/local/lib/tcl8.3/darwinports1.0
58                - Librairie TCL permettant d'interagir avec le système
59                DarwinPorts
60
61        PREFIX est situé par défaut à /opt/local mais ce choix peut être
62        modifié en changeant le répertoire base/répertoire et en lançeant
63        manuellement ./configure avec l'argument --prefix
64
65        $PREFIX/bin/port
66                - Utilitaire en mode texte pour la compilation de port
67        $PREFIX/share/darwinports/
68                - Librairies TCL internes du système de ports
69
70        Les fichiers suivants sont fournis en vue de la personnalisation
71        du système :
72
73        /etc/defaults/ports.conf
74            - Réglages par défaut des ports pour tout le système
75        /etc/ports/ports.conf
76            - Réglages personnels des ports pour l'utilisateur
77        /etc/ports/sources.conf
78            - Liste des sources pour les ports (endroit où récupérer les
79              données des ports)
80
81
82UTILISATION DE LA COMMANDE 'PORT'
83
84    Si vous ne l'avez déjà fait, ajoutez /opt/local/bin à votre variable
85    path (ou $PREFIX/bin si vous avez choisi d'installer DarwinPorts dans
86    un autre emplacement). Si vous ne savez pas comment faire, ajoutez la
87    ligne suivante dans votre fichier ~/.cshrc.
88
89        set path=($path /opt/local/bin)
90
91    Vos changements dans ~/.cshrc ne seront pris en compte que lorsque
92    vous ouvrirez un nouveau shell.
93
94    La commande suivante compilera et installera le port :
95
96        port install <nom_du_port>
97
98    Pour rechercher un port spécifique, essayez d'utiliser "port search" :
99
100        port search vi
101
102    Référez-vous à la page man de "port" pour une documentation plus
103    complète sur cette commande.
104
105    Il est également possible d'effectuer des opérations, comme compiler
106    ou récupérer tous les ports du système en utilisant la commande
107    "portall". Elle prend les mêmes arguments essentiels que la commande
108    "port" mais opère de façon interactive sur chaque port dans dports/.
109    Lorsque vous effectuez un "make clean" depuis ce répertoire, par
110    exemple, un "portall clean" est également invoqué pour nettoyer
111    complètement.
112
113CRÉER DE NOUVEAUX PORTS
114
115    Un port consiste en un répertoire contenant un fichier Portfile et ses
116    fichiers associés. Actuellement les seuls fichiers livrés avec un port
117    sont les patchs, et sont au minimum censés être gardés.
118
119    Un fichier Portfile consiste en un code TCL valide, évalué par un
120    interpréteur de DarwinPorts. Les fichiers Portfiles utilisent une
121    syntaxe très stricte composée de paires de type clé/valeur, permettant
122    d'autoriser à l'auteur l'utilisation complète des fonctionnalités
123    offertes par TCL lorsque cela lui est nécessaire.
124
125    Pour commencer reportez-vous au fichier doc/exampleport et la page man
126    de portfile(7).
Note: See TracBrowser for help on using the repository browser.