Changeset 1618 for trunk/www/fr


Ignore:
Timestamp:
Jan 8, 2003, 2:17:05 PM (17 years ago)
Author:
matt
Message:

Page reformatted...

File:
1 edited

Legend:

Unmodified
Added
Removed
  • trunk/www/fr/portfileHOWTO.php

    r1613 r1618  
    1 <? // // File : portfileHOWTO.php // Version : $Id: portfileHOWTO.php,v 1.1 2003/01/08 03:46:51 matt Exp $ // Location : /projects/darwinports/portfileHOWTO.php // include_once("$DOCUMENT_ROOT/includes/od_lib.inc.php"); od_print_header("How to Write a DarwinPorts Portfile", "fr", "iso-8859-1", "", 0); ?>
     1<?
     2
     3//
     4// File     : portfileHOWTO.php
     5// Version  : $Id: portfileHOWTO.php,v 1.2 2003/01/08 14:17:05 matt Exp $
     6// Location : /projects/darwinports/portfileHOWTO.php
     7//
     8
     9        include_once("$DOCUMENT_ROOT/includes/od_lib.inc.php");
     10        od_print_header("How to Write a DarwinPorts Portfile", "fr", "iso-8859-1", "", 0);
     11?>
     12
    213<h2>
    3         Comment écrire un Portfile pour Darwinports
     14Comment écrire un Portfile pour Darwinports
    415</h2>
    516<pre><tt>
     
    819</tt></pre>
    920<h3>
    10         Divers
    11 </h3>
    12 <p>
    13         DarwinPorts automatise les tâches usuelles requises pour le portage de logiciel sur Darwin. Les Portfiles contiennent les informations nécessaires pour que la compilation et l'installation de logiciels particuliers soient faites correctement sous Darwin. Le but de DarwinPorts est de pouvoir garder la syntaxe des Portfiles aussi simple que possible, tout en supportant les cas spéciaux requis par la compilation et l'installation de beaucoup de logiciel afin que tout se passe avec succès.
    14 </p>
    15 <p>
    16         Cet article décrit la constitution d'un simple Portfile, et explore les fonctions les plus communes à DarwinPorts.
    17 </p>
    18 <h3>
    19         Commencer
    20 </h3>
    21 <p>
    22         Pour pouvoir travailler avec DarwinPorts, vous devrez le télécharger et l'installer sur votre système. La <a href="http://opendarwin.org/projects/darwinports/fr/">page d'accueil</a> du projet DarwinPorts décrit comment se le procurer et l'installer.
    23 </p>
    24 <p>
    25         Comme vous vous intéressez à l'écriture d'un Portfile, changeons quelques options de configuration qui vous aidera au déboguage. Éditez le fichier <tt>/etc/ports/ports.conf</tt> afin que les changements suivants y soient incorporés (vous devrez passer par <tt>sudo</tt> pour pouvoir éditer ce fichier) :
     21Divers
     22</h3>
     23<p>
     24DarwinPorts automatise les tâches usuelles requises pour le portage de logiciel sur Darwin. Les Portfiles contiennent les informations nécessaires pour que la compilation et l'installation de logiciels particuliers soient faites correctement sous Darwin. Le but de DarwinPorts est de pouvoir garder la syntaxe des Portfiles aussi simple que possible, tout en supportant les cas spéciaux requis par la compilation et l'installation de beaucoup de logiciel afin que tout se passe avec succès.
     25</p>
     26<p>
     27Cet article décrit la constitution d'un simple Portfile, et explore les fonctions les plus communes à DarwinPorts.
     28</p>
     29<h3>
     30Commencer
     31</h3>
     32<p>
     33Pour pouvoir travailler avec DarwinPorts, vous devrez le télécharger et l'installer sur votre système. La <a href="http://opendarwin.org/projects/darwinports/fr/">page d'accueil</a> du projet DarwinPorts décrit comment se le procurer et l'installer.
     34</p>
     35<p>
     36Comme vous vous intéressez à l'écriture d'un Portfile, changeons quelques options de configuration qui vous aidera au déboguage. Éditez le fichier <tt>/etc/ports/ports.conf</tt> afin que les changements suivants y soient incorporés (vous devrez passer par <tt>sudo</tt> pour pouvoir éditer ce fichier) :
    2637</p>
    2738<pre><tt>
     
    3041</tt></pre>
    3142<p>
    32         Cela affichera des messages utiles pour le déboguage qui sont normalement omis lors de l'utilisation de DarwinPorts.
    33 </p>
    34 <p>
    35         DarwinPorts effectuera plusieurs tâches basiques prédéfinies, qui sont :
    36 </p>
    37 <a name="basictoc"></a>
    38 <h4>
    39         Sujets basiques
    40 </h4>
     43Cela affichera des messages utiles pour le déboguage qui sont normalement omis lors de l'utilisation de DarwinPorts.
     44</p>
     45<p>
     46DarwinPorts effectuera plusieurs tâches basiques prédéfinies, qui sont :
     47</p>
     48<a name="basictoc"></a><h4>Sujets basiques</h4>
    4149<ul>
    42         <li><a href="#fetch">Récupération des sources</a></li>
    43         <li><a href="#checksum">Vérification du fichier téléchargé</a></li>
    44         <li><a href="#extract">Extraction des sources dans le répertoire de travail</a></li>
    45         <li><a href="#configure">Exécution d'un script Configure</a></li>
    46         <li><a href="#build">Compilation des sources</a></li>
    47         <li><a href="#install">Installation du programme dans le système</a></li>
     50<li><a href="#fetch">Récupération des sources</a></li>
     51<li><a href="#checksum">Vérification du fichier téléchargé</a></li>
     52<li><a href="#extract">Extraction des sources dans un répertoire de travail</a></li>
     53<li><a href="#configure">Exécution d'un script Configure</a></li>
     54<li><a href="#build">Compilation des sources</a></li>
     55<li><a href="#install">Installation du programme dans le système</a></li>
    4856</ul>
    49 <a name="advancedtoc"></a>
    50 <h4>
    51         Sujets avancés
    52 </h4>
     57<a name="advancedtoc"></a><h4>Sujets avancés</h4>
    5358<ul>
    54         <li><a href="#targets">Modifier des cibles</a></li>
    55         <li><a href="#variants">Variantes du Portfile</a></li>
     59<li><a href="#targets">Modifier des cibles</a></li>
     60<li><a href="#variants">Variantes du Portfile</a></li>
    5661</ul>
    57 <a name="appendixtoc"></a>
    58 <h4>
    59         Annexe
    60 </h4>
     62<a name="appendixtoc"></a><h4>Annexe</h4>
    6163<ul>
    62         <li><a href="#portfilelist">Aperçu d'un Portfile</a></li>
    63         <li><a href="#contentslist">Liste de contents</a></li>
     64<li><a href="#portfilelist">Aperçu d'un Portfile</a></li>
     65<li><a href="#contentslist">Liste de contents</a></li>
    6466</ul>
    65 <h3>
    66         <a name="fetch"></a>Récupération des sources
    67 </h3>
    68 <p>
    69         La première chose à faire est de choisir un logiciel à porter. Pour cet exemple, nous allons utiliser ircII, un client IRC populaire. Nous commencerons avec un Portfile simple, décrivant les attributs basiques d'ircII comme son nom, sa version et le site où nous pouvons télécharger les sources. Créez un répertoire de travail nommé <tt>ircii</tt> et créez à l'intérieur un fichier nommé <tt>Portfile</tt> ayant le contenu suivant :
     67
     68<h3>
     69<a name="fetch"></a>Récupération des sources
     70</h3>
     71<p>
     72La première chose à faire est de choisir un logiciel à porter. Pour cet exemple, nous allons utiliser ircII, un client IRC populaire. Nous commencerons avec un Portfile simple, décrivant les attributs basiques d'ircII comme son nom, sa version et le site où nous pouvons télécharger les sources. Créez un répertoire de travail nommé <tt>ircii</tt> et créez à l'intérieur un fichier nommé <tt>Portfile</tt> ayant le contenu suivant :
    7073</p>
    7174<pre><tt>
     
    7881</tt></pre>
    7982<p>
    80         Un Portfile consiste en une suite de paires de type clé/valeur. Les clés <tt>name</tt> et <tt>version</tt> décrivent le nom et la version du logiciel. La clé <tt>categories</tt> est une liste des catégories auquel le logiciel peut appartenir de façon logique; c'est utilisé dans un but d'organisation. La première entrée dans <tt>categories</tt> devrait correspondre au nom du répertoire où doit résider le répertoire du port. La clé <tt>maintainers</tt> devrait, elle, contenir votre adresse email et la clé <tt>master_sites</tt> devrait quant à elle contenir une liste des sites où télécharger les sources. DarwinPorts utilise les termes "clés" et "options" indifféremment comme la plupart des clés sont utilisées comme des options d'une tâche particulière dans le processus du portage.
    81 </p>
    82 <p>
    83         Arrivé à ce point, le Portfile est assez complet pour permettre le téléchargement d'ircII. Par défaut, DarwinPorts ajoutera <tt>version</tt> à <tt>name</tt> et considérera que les sources sont au format <tt>.tar.gz</tt>. Depuis votre répertoire de travail, exécutez la commande suivante :
     83Un Portfile consiste en une suite de paires de type clé/valeur. Les clés <tt>name</tt> et <tt>version</tt> décrivent le nom et la version du logiciel. La clé <tt>categories</tt> est une liste des catégories auquel le logiciel peut appartenir de façon logique; c'est utilisé dans un but d'organisation. La première entrée dans <tt>categories</tt> devrait correspondre au nom du répertoire où doit résider le répertoire du port. La clé <tt>maintainers</tt> devrait, elle, contenir votre adresse email et la clé <tt>master_sites</tt> devrait quant à elle contenir une liste des sites où télécharger les sources. DarwinPorts utilise les termes "clés" et "options" indifféremment comme la plupart des clés sont utilisées comme des options d'une tâche particulière dans le processus du portage.
     84</p>
     85<p>
     86Arrivé à ce point, le Portfile est assez complet pour permettre le téléchargement d'ircII. Par défaut, DarwinPorts ajoutera <tt>version</tt> à <tt>name</tt> et considérera que les sources sont au format <tt>.tar.gz</tt>. Depuis votre répertoire de travail, exécutez la commande suivante :
    8487</p>
    8588<pre><tt>
     
    8790</tt></pre>
    8891<p>
    89         La commande <tt>port</tt> opère directement sur le <tt>Portfile</tt> du répertoire de travail actuel. Vous devriez voir la même chose que ce qui suit :
     92La commande <tt>port</tt> opère directement sur le <tt>Portfile</tt> du répertoire de travail actuel. Vous devriez voir la même chose que ce qui suit :
    9093</p>
    9194<!--
     
    105108Portfile.
    106109</tt></pre>
    107 <h3>
    108         <a name="checksum"></a>Vérification du fichier téléchargé
    109 </h3>
    110 <p>
    111         Remarquez que DarwinPorts vérifiera dans un premier temps s'il existe une copie locale d'<tt>ircii-20020912.tar.gz</tt> mais il ne la trouvera pas, donc il la téléchargera depuis le site distant. La commande port ne se termine correctement car l'erreur : "No checksums statement in Portfile" est arrivée. Les Portfiles doivent contenir une somme de contrôle md5 de tous les fichiers distribués -- cela permet à DarwinPorts de vérifier l'exactitude et l'authenticité des sources. Pour plus de souplesse, une somme de contrôle md5 pour les fichiers téléchargés est affichée lorsque l'argument <tt>checksums</tt> n'est pas spécifié. Revenez en arrière et ajoutez ce qui suit à votre Portfile :
     110
     111<h3>
     112<a name="checksum"></a>Vérification du fichier téléchargé
     113</h3>
     114<p>
     115Remarquez que DarwinPorts vérifiera dans un premier temps s'il existe une copie locale d'<tt>ircii-20020912.tar.gz</tt> mais il ne la trouvera pas, donc il la téléchargera depuis le site distant. La commande port ne se termine correctement car l'erreur : "No checksums statement in Portfile" est arrivée. Les Portfiles doivent contenir une somme de contrôle md5 de tous les fichiers distribués -- cela permet à DarwinPorts de vérifier l'exactitude et l'authenticité des sources. Pour plus de souplesse, une somme de contrôle md5 pour les fichiers téléchargés est affichée lorsque l'argument <tt>checksums</tt> n'est pas spécifié. Revenez en arrière et ajoutez ce qui suit à votre Portfile :
    112116</p>
    113117<pre><tt>
    114118checksums       md5 2ae68c015698f58763a113e9bc6852cc
    115119</tt></pre>
    116 <h3>
    117         <a name="extract"></a>Extraction des sources dans le répertoire de travail
    118 </h3>
    119 <p>
    120         Maintenant que nous avons une somme de contrôle, nous pouvons vérifier nos sources. Procédons à l'extraction des sources dans notre répertoire de travail. Exécutez la commande suivante :
     120
     121<h3>
     122<a name="extract"></a>Extraction des sources dans un répertoire de travail
     123</h3>
     124<p>
     125Maintenant que nous avons une somme de contrôle, nous pouvons vérifier nos sources. Procédons à l'extraction des sources dans notre répertoire de travail. Exécutez la commande suivante :
    121126</p>
    122127<pre><tt>
     
    124129</tt></pre>
    125130<p>
    126         Qui devrait afficher ce qui suit :
     131Qui devrait afficher ce qui suit :
    127132</p>
    128133<!--
     
    142147</tt></pre>
    143148<h3>
    144         <a name="configure"></a>Exécution d'un script Configure
    145 </h3>
    146 <p>
    147         Maintenant que les sources ont été extraites dans un répertoire nommé <tt>work</tt> placé dans le répertoire de travail actuel, nous pouvons configurer les sources afin de les compiler avec les options désirées. Par défaut, DarwinPorts assume que le logiciel que vous portez utilise un script configure autoconf, et toujours par défaut, DarwinPorts passera l'argument <tt>--prefix=${prefix}</tt> au script configure, spécifiant que ce logiciel devra s'installer dans la hiérarchie utilisée par DarwinPorts.
    148 </p>
    149 <p>
    150         Les options standards d'ircII semblent correctes pour une installation de base sur Darwin, donc nous passerons directement à la phase de compilation.
    151 </p>
    152 <h3>
    153         <a name="build"></a>Compilation des sources
    154 </h3>
    155 <p>
    156         Pour compiler, tapez ce qui suit :
     149<a name="configure"></a>Exécution d'un script Configure
     150</h3>
     151<p>
     152Maintenant que les sources ont été extraites dans un répertoire nommé <tt>work</tt> placé dans le répertoire de travail actuel, nous pouvons configurer les sources afin de les compiler avec les options désirées. Par défaut, DarwinPorts assume que le logiciel que vous portez utilise un script configure autoconf, et toujours par défaut, DarwinPorts passera l'argument <tt>--prefix=${prefix}</tt> au script configure, spécifiant que ce logiciel devra s'installer dans la hiérarchie utilisée par DarwinPorts.
     153</p>
     154<p>
     155Les options standards d'ircII semblent correctes pour une installation de base sur Darwin, donc nous passerons directement à la phase de compilation. 
     156</p>
     157
     158<h3>
     159<a name="build"></a>Compilation des sources
     160</h3>
     161<p>
     162Pour compiler, tapez ce qui suit :
    157163</p>
    158164<pre><tt>
     
    160166</tt></pre>
    161167<p>
    162         Par défaut, la phase de compilation exécute l'utilitaire système make(1). (Cela peut être changé avec l'option <tt>build.type</tt> qui accepte les arguments tel que <tt>bsd</tt>, <tt>gnu</tt> ou <tt>pbx</tt>. Alternativement, l'option <tt>build.cmd</tt> peut être utilisée pour spécifier une commande de compilation arbitraire.) L'étape ci-dessus a commencé la compilation des sources, lorsqu'elle sera terminée, nous serons fin prêt pour installer le logiciel.
    163 </p>
    164 <h3>
    165         <a name="install"></a>Installation du programme dans le système
    166 </h3>
    167 <p>
    168         Les Portfiles doivent contenir une option <tt>contents</tt> qui spécifie quels sont les fichiers installés. DarwinPorts utilise cette information pour cataloguer quel fichier appartient à quel logiciel, car ensuite il peut être désinstaller ultérieurement. Chaque paramètre de <tt>contents</tt> est un chemin vers un fichier. Tous les chemins sont relatifs à la variable <tt>${prefix}</tt>. Comme moyen simple de déterminer exactement quels fichiers font partie d'ircII, utilisons la commande "find" pour composer un manifeste des fichiers dans la hiérarchie <tt>${prefix}</tt>. Après l'installation, nous allons réutiliser la commande "find" et utiliser les différences pour générer notre liste.
    169 </p>
    170 <p>
    171         En utilisant le format unidiff, nous allons comparer la liste des fichiers existants avec la nouvelle liste de fichiers, en prenant en compte juste les nouvelles lignes ajoutées. Comme les chemins sont supposés être relatifs à <tt>${prefix}</tt>, nous allons passer via <tt>sed</tt> et effacer le prefix (/opt/local/), et stocker le résultat dans un fichier nommé <tt>contents</tt> placé dans notre dossier hébergeant notre port. Nous pouvons faire tout cela via les commandes suivantes :
     168Par défaut, la phase de compilation exécute l'utilitaire système make(1). (Cela peut être changé avec l'option <tt>build.type</tt> qui accepte les arguments tel que <tt>bsd</tt>, <tt>gnu</tt> ou <tt>pbx</tt>. Alternativement, l'option <tt>build.cmd</tt> peut être utilisée pour spécifier une commande de compilation arbitraire.) L'étape ci-dessus a commencé la compilation des sources, lorsqu'elle sera terminée, nous serons fin prêt pour installer le logiciel. 
     169</p>
     170
     171<h3>
     172<a name="install"></a>Installation du programme dans le système
     173</h3>
     174<p>
     175Les Portfiles doivent contenir une option <tt>contents</tt> qui spécifie quels sont les fichiers installés. DarwinPorts utilise cette information pour cataloguer quel fichier appartient à quel logiciel, car ensuite il peut être désinstaller ultérieurement. Chaque paramètre de <tt>contents</tt> est un chemin vers un fichier. Tous les chemins sont relatifs à la variable <tt>${prefix}</tt>. Comme moyen simple de déterminer exactement quels fichiers font partie d'ircII, utilisons la commande "find" pour composer un manifeste des fichiers dans la hiérarchie <tt>${prefix}</tt>. Après l'installation, nous allons réutiliser la commande "find" et utiliser les différences pour générer notre liste.
     176</p>
     177<p>
     178En utilisant le format unidiff, nous allons comparer la liste des fichiers existants avec la nouvelle liste de fichiers, en prenant en compte juste les nouvelles lignes ajoutées. Comme les chemins sont supposés être relatifs à <tt>${prefix}</tt>, nous allons passer via <tt>sed</tt> et effacer le prefix (/opt/local/), et stocker le résultat dans un fichier nommé <tt>contents</tt> placé dans notre dossier hébergeant notre port. Nous pouvons faire tout cela via les commandes suivantes :
    172179</p>
    173180<!--
     
    182189</tt></pre>
    183190<p>
    184         Maintenant que nous avons un fichier contents dans notre répertoire hébergeant notre port, nous devrions l'éditer afin de débuter avec <tt>contents {</tt> et de terminer avec un <tt>}</tt>. (C'est important de noter que tout autre processus utilisant la hiérarchie <tt>${prefix}</tt> peut interférer avec l'efficacité de la commande <tt>find</tt>. Vous devriez vérifier le fichier <tt>contents</tt> résultant afin de voir si tout les fichiers apparaissent à leur place, spécialement les fichiers temporaires de DarwinPorts comme <tt>/var/db/receipts/ircii-20020912.tmp</tt>.) Il est également important de s'assurer que dans le fichier contents les répertoires soient listés <i>après</i> les fichiers qui les contiennent afin que le processus de désinstallation fonctionne correctement. Ensuite nous devrions éditer le Portfile afin d'inclure notre fichier contents :
     191Maintenant que nous avons un fichier contents dans notre répertoire hébergeant notre port, nous devrions l'éditer afin de débuter avec <tt>contents {</tt> et de terminer avec un <tt>}</tt>. (C'est important de noter que tout autre processus utilisant la hiérarchie <tt>${prefix}</tt> peut interférer avec l'efficacité de la commande <tt>find</tt>. Vous devriez vérifier le fichier <tt>contents</tt> résultant afin de voir si tout les fichiers apparaissent à leur place, spécialement les fichiers temporaires de DarwinPorts comme <tt>/var/db/receipts/ircii-20020912.tmp</tt>.)
     192Il est également important de s'assurer que dans le fichier contents les répertoires soient listés <i>après</i> les fichiers qui les contiennent afin que le processus de désinstallation fonctionne correctement.
     193Ensuite nous devrions éditer le Portfile afin d'inclure notre fichier contents :
    185194</p>
    186195<pre><tt>
     
    188197</tt></pre>
    189198<p>
    190         Si la liste des fichiers installés par le port ne s'étend pas au-delà d'une page de terminal de 80x24, l'option <tt>contents</tt> devrait être incluse dans le Portfile. Au lieu de <tt>include contents</tt>, nous utiliserons :
     199Si la liste des fichiers installés par le port ne s'étend pas au-delà d'une page de terminal de 80x24, l'option <tt>contents</tt> devrait être incluse dans le Portfile. Au lieu de <tt>include contents</tt>, nous utiliserons :
    191200</p>
    192201<pre><tt>
     
    197206            man/man1/ircII.1 \
    198207            man/man1
    199 </pre>
    200 </tt>
    201 <p>
    202         À présent nous avons un portfile complet. Relancez l'étape d'installation pour ajouter ce port à votre propre registre :
     208</pre></tt>
     209<p>
     210À présent nous avons un portfile complet. Relancez l'étape d'installation pour ajouter ce port à votre propre registre :
    203211</p>
    204212<pre><tt>
    205213% sudo port install
    206214</tt></pre>
    207 Qui affichera :
     215Qui devrait afficher :
    208216<pre><tt>
    209217DEBUG: Skipping completed com.apple.main (ircii)
     
    218226--->  Adding ircii to registry, this may take a moment...
    219227</tt></pre>
     228
    220229<h2>
    221         Sujets avancés
     230Sujets avancés
    222231</h2>
    223 <h3>
    224         <a name="targets"></a>Modifier des cibles
    225 </h3>
    226 <p>
    227         Il est possible de modifier la fonctionnalité d'une cible de compilation avec le code Tcl. Un exemple commun est le suivant, qui peut être utile pour un script sans script configure autoconf :
     232
     233<h3>
     234<a name="targets"></a>Modifier des cibles
     235</h3>
     236<p>
     237Il est possible de modifier la fonctionnalité d'une cible de compilation avec le code Tcl. Un exemple commun est le suivant, qui peut être utile pour un script sans script configure autoconf :
    228238</p>
    229239<pre><tt>
     
    231241</tt></pre>
    232242<p>
    233         Dans le Portfile, cela remplacera la fonctionnalité de la cible de configure, aussi nous sauterons cette étape. Il est également possible d'exécuter du code Tcl immédiatement avant ou après une cible standard. Cela peut être accompli de la manière suivante :
     243Dans le Portfile, cela remplacera la fonctionnalité de la cible de configure, aussi nous sauterons cette étape. Il est également possible d'exécuter du code Tcl immédiatement avant ou après une cible standard. Cela peut être accompli de la manière suivante :
    234244</p>
    235245<!--
     
    243253</tt></pre>
    244254<p>
    245         Cet exemple remplace l'occurrence de <tt>change.this.to.a.server</tt> avec <tt>irc.openprojects.net</tt> dans le fichier config.h qui a été généré pendant la phase précédant <tt>configure</tt>. Notez que c'est en quelque sorte un exemple inventé et voulu, car la même chose aurait pu être faite en spécifiant <tt>--with-default-server=irc.openprojects.net</tt> dans <tt>configure.args</tt>, mais l'approche est généralement utile lorsque de tels arguments ne sont pas présents.
    246 </p>
    247 <h3>
    248         <a name="variants"></a>Variantes du Portfile
    249 </h3>
    250 <p>
    251         Comme Darwin 6.0 a l'ipv6, il est possible de configurer le port avec l'option <tt>--with-ipv6</tt>. Cela peut être effectué en ajoutant l'option suivante dans le Portfile :
     255Cet exemple remplace l'occurrence de <tt>change.this.to.a.server</tt> avec <tt>irc.openprojects.net</tt> dans le fichier config.h qui a été généré pendant la phase précédant <tt>configure</tt>. Notez que c'est en quelque sorte un exemple inventé et voulu, car la même chose aurait pu être faite en spécifiant <tt>--with-default-server=irc.openprojects.net</tt> dans <tt>configure.args</tt>, mais l'approche est généralement utile lorsque de tels arguments ne sont pas présents.
     256</p>
     257
     258<h3>
     259<a name="variants"></a>Variantes du Portfile
     260</h3>
     261<p>
     262Comme Darwin 6.0 gère ipv6, il est possible de configurer le port avec l'option <tt>--with-ipv6</tt>. Cela peut être effectué en ajoutant l'option suivante dans le Portfile :
    252263</p>
    253264<pre><tt>
     
    259270</tt></pre>
    260271<p>
    261         Maintenant la compilation par défaut n'inclura pas le support d'ipv6, mais si la variante ipv6 est voulue, ircII l'aura. Les options par elles-même devraient être considérées comme un facteur d'assignation. Comme les variantes peuvent être utilisées en combinaison avec d'autre, il est conseillé de les ajouter uniquement aux options au lieu de les écraser. Toutes les options peuvent avoir un suffixe avec <tt>-append</tt> ou <tt>-delete</tt> pour ajouter ou effacer un terme de la liste. Vous pouvez spécifier la compilation avec la variante ipv6 de la manière suivante :
     272Maintenant la compilation par défaut n'inclura pas le support d'ipv6, mais si la variante ipv6 est voulue, ircII l'aura. Les options par elles-même devraient être considérées comme un facteur d'assignation. Comme les variantes peuvent être utilisées en combinaison avec d'autre, il est conseillé de les ajouter uniquement aux options au lieu de les écraser. Toutes les options peuvent avoir un suffixe avec <tt>-append</tt> ou <tt>-delete</tt> pour ajouter ou effacer un terme de la liste. Vous pouvez spécifier la compilation avec la variante ipv6 de la manière suivante :
    262273</p>
    263274<pre><tt>
    264275% port build +ipv6
    265276</tt></pre>
     277
    266278<h2>
    267         Annexe
     279Annexe
    268280</h2>
    269 <h3>
    270         <a name="portfilelist"></a>Aperçu d'un Portfile
    271 </h3>
    272 <p>
    273         Ce qui suit est le listage complet du Portfile d'ircII :
     281
     282<h3>
     283<a name="portfilelist"></a>Aperçu d'un Portfile
     284</h3>
     285<p>
     286Ce qui suit est le listage complet du Portfile d'ircII :
    274287</p>
    275288<pre><tt>
     
    293306}
    294307</tt></pre>
    295 <h3>
    296         <a name="contentslist"></a>Liste de contents
    297 </h3>
    298 <p>
    299         Ce qui suit est un listage partiel du fichier contents d'ircII :
     308
     309<h3>
     310<a name="contentslist"></a>Liste de contents
     311</h3>
     312<p>
     313Ce qui suit est un listage partiel du fichier contents d'ircII :
    300314</p>
    301315<pre><tt>
     
    312326}
    313327</tt></pre>
    314 <? od_print_footer("en"); ?>
     328
     329
     330<?
     331        od_print_footer("fr");
     332?>
Note: See TracChangeset for help on using the changeset viewer.